Résidence d’artiste

  • Résidence d’artiste « Hypnosex »

    En 2019, Les Modillons reçoivent le collectif « Hypnosex » formé par Marjorie Garcia et Camille Pamart. https://www.facebook.com/HYPNOSEXPAGE/https://cocotier42.blogspot.com/

    Les Modillons développent une résidence de recherche et d’expérimentation afin de permettre à un.e artiste post diplômé.e de l’ÉESI (Ecole européenne supérieure de l’image) de un à trois ans après l’obtention du diplôme, de bénéficier de :

    • un espace de travail et de recherche ;
    • un lieu d’exposition pour expérimenter sa pratique artistique ;
    • un hébergement ;
    • un réseau de professionnels et un cadre ressource en lui fournissant des moyens humains, techniques et financiers ;
    • une couverture médiatique (relations presse, réseaux sociaux).

    La résidence participera à la professionnalisation de l’artiste résident.

    Nous proposons une résidence courte d’un mois, deux fois quinze jours (printemps et automne). Nous avons également souhaité orienter cette résidence sur une thématique d’actualité, l’effondrement.

    Nous savons que l’effondrement du monde tel que nous le connaissons, est inévitable. Bien évidemment, nous ne pouvons pas savoir quand et comment.

    Alors en nous appuyant notamment sur les ouvrages de Pablo Servigne et Raphaël Stevens « Comment tout peut s’effondrer » (Edition, Le Seuil) et de Cyril Dion « Petit manuel de résistance contemporaine » (Edition, Acte Sud), nous sommes convaincus que l’artiste aura un rôle important à jouer dans la construction d’un récit, d’une fiction.

  • hypnovisuelOK-portrait

Extrait de « Comment tout peut s’effondrer » :

« Tout l’enjeu de la transition serait de jouer sur les récits et les mythes pour inverser ces spirales de violence, de nihilisme et de pessimisme. Et si, tout en regardant les catastrophes les yeux dans les yeux, nous arrivions à nous raconter de belles histoires ? Nous avons grandement besoin de nouveaux récits transformatifs pour entrer dans une grande période d’incertitude, des histoires qui raconteraient la réussite d’une génération à s’affranchir des énergies fossiles, grâce, par exemple, à l’entraide et la coopération. Travailler l’imaginaire, c’est cela : se trouver des récits qui permettent de ne pas entrer en dissonance cognitive et en déni. Ecrire, conter, imaginer, faire ressentir… il y aura beaucoup de travail pour les artistes dans les années qui viennent ».

La problématique de l’effondrement est à comprendre dans une perspective ouverte faisant également référence à des questionnements parallèles tels que l’anthropocène ou les théories d’économies critiques.

L’artiste par sa créativité et son récit contribuera à nourrir et illustrer cette thématique. Il sera libre d’utiliser tous média, photographie, dessin, vidéo, numérique, écritures plurielles.

L’appel à candidature a été diffusé auprès des anciens étudiants de l’ÉESI d’Angoulême et de Poitiers en novembre 2018. Un jury composé des partenaires du projet s’est tenu le 8 janvier 2019 aux Modillons, et a sélectionné la candidature du collectif « Hypnosex ».

Jury

ÉESI : Caroline Williams
GrandAngoulême : Johan-Hilel Hamel
Atelier Imis : Florence Toussan et Pierre Martin
Fondation Martell : Nathalie Viot
Commune de Vars : Nadia Delépine
Les Modillons : Catherine Mallet et Jérôme Couton

Critères de sélection

  1. Cohérence du projet proposé avec la thématique de la résidence.
  2. Approche artistique en ligne avec celle présentée aux Modillons.
  3. Notion d’ouverture au public (notamment performance).
  4. Bienveillance dans la démarche et posture des artistes d’un point de vue social.
  5. Conformité administrative.

NOS PARTENAIRES

L’ÉESI / https://www.eesi.eu/site/index.php

Dans le cadre du dispositif de l’incubateur Follow sur l’accompagnement de projets d’étudiants post diplômés favorisant la professionnalisation et leur interaction avec le monde de l’entreprise notamment par l’intermédiaire de la création de résidences d’artistes, l’ÉESI assurera un rôle ressource.

L’atelier IMIS / http://www.latelierimis.fr/

L’atelier IMIS est situé à quelques kilomètres de notre espace, sur la commune de Montignac. L’association a pour objet de :

  • mener des actions culturelles et solidaires autour de la littérature et de l’art contemporain ;
  • d’éditer et promouvoir le travail d’artistes contemporains en proposant des croisements entre diverses écritures et pratiques artistiques, de l’édition papier la plus traditionnelle à la réalisation d’installations multimédias et de performances en lien avec la littérature ;
  • d’initier des actions solidaires à but non lucratif permettant la promotion et la valorisation d’auteurs et d’artistes contemporains ayant une approche originale de la littérature en rapport avec l’objet de l’association : participation à des expositions, festivals et manifestations culturelles ; lectures et présentations publiques d’œuvres littéraires, organisation d’expositions collectives.

L’atelier IMIS, c’est aussi un lieu de travail, un laboratoire ou s’expérimentent et s’exposent diverses pratiques artistiques.

Nos deux structures ont le désir de se rapprocher et de travailler ensemble sur la thématique de l’effondrement.

La Fondation Martell / https://www.fondationdentreprisemartell.com/page-daccueil

Nathalie Viot, sa directrice, a participé au jury de sélection et pourrait contribuer à la diffusion du travail réalisé par l’artiste résident (à déterminer selon la forme des productions).

La commune de Vars / http://www.mairie-vars16.fr/

Il est envisagé d’organiser des événements (lecture, projection cinéma, etc.) sur la thématique de l’effondrement dans le but de nourrir la réflexion de l’artiste mais aussi de la population locale et d’animer notre territoire rural.

Le Grand Angoulême / http://www.grandangouleme.fr/

Le GrandAngoulême est engagé depuis 2016, avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication et du Ministère de l’éducation nationale, dans la démarche des parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC). L’objectif est de permettre à tous les jeunes d’avoir accès aux pratiques artistiques et aux œuvres présentées dans les établissements culturels. Une priorité est donnée au milieu rural et aux quartiers prioritaires.

Le PEAC se traduit par la création de résidence d’artistes en lien avec les établissements scolaires.

La résidence d’artiste « Les Modillons », sera prolongée par cinq semaines de résidence PEAC. Elle sera portée par le GrandAngoulême en lien avec Les Modillons et l’ÉESI et réalisée pendant l’année scolaire 2019/2020.

Le projet de résidence est soutenu par la DRAC Nouvelle-AQUITAINE.

BM_REG-NouvelleAquitaine_1